Sélectionner une page
François est un entrepreneur dans l’âme ! Il a découvert les courses voici maintenant trois ans et, rapidement, il s’est pris au jeu. Un jeu dont il a voulu connaître les arcanes et les secrets afin de devenir un parieur éclairé. Aujourd’hui et fidèle à ses convictions, il a décidé de lancer son propre site : le Quinté de François.

Il nous livre sans détours, les motivations de cette nouvelle entreprise.

Interview mené par JP, co-animateur des Tontons Parieurs

Voici plus de 3 ans que tu as découvert le monde des courses et des paris hippiques. Quels enseignements et quel bilan en retires-tu ?

C’est une excellente question. La première chose qui me vient en tête et sans plus réfléchir, je peux confirmer  qu’il est totalement possible de gagner un peu d’argent avec les courses hippiques, j’en suis le témoin et la preuve également.

Trois ans après le début de l’apprentissage que tu m’as dispensé, je pense pouvoir dire et tu ne me contrediras pas je pense, que je suis devenu un parieur hippique autonome.

J’ai découvert qu’il existe de nombreuses possibilités et subtilités qui sont offertes aux turfistes qui souhaitent passer à la caisse régulièrement et gagner de l’argent avec les courses hippiques. Encore faut-il en connaître les rouages et pour cela, la seule et unique solution est de se former et se forger sa propre expérience.

Parier aux courses, c’est passionnant, mais parfois stressant. Personnellement, ce sont ces belles poussées d’adrénaline qui me font vibrer. Mais heureusement que tu m’as enseigné la psychologie et la maîtrise du parieur, ça me permet d’éviter quelques débordements, notamment celui de tomber dans le piège de l’addiction du jeu. C’est facile et humain de dire « je vais me refaire ». Mais dans la réalité, c’est souvent synonyme de banqueroute avec toutes les conséquences que cela peut avoir pour les joueurs vont trop loin.

En bon élève, j’ai bien appris mes leçons et j’arrive parfaitement aujourd’hui à éviter de passer la ligne blanche. Je gère aux petits oignons mon capital jeu, mes paris et mes mises. Tout est bien compartimenté avec une gestion responsable et efficace pour optimiser au mieux mes investissements dédiés aux paris hippiques.
Je pourrai t’en parler des heures, j’ai le feu sacré, mais ça, c’est à cause ou plutôt grâce à toi et à notre fameux échange du 13 septembre 2018 !

Tu viens de lancer ton propre site « le Quinté de François », qu’est-ce qui a motivé cette nouvelle aventure sur le Web ?

Mes motivations sont nombreuses. Tu me connais bien JP et il ne t’aura pas échappé que je suis un pluriactif. J’ai la chance en qualité de travailleur indépendant de pouvoir partager mon temps entre différentes activités professionnelles et extra professionnelles dans lesquelles je m’épanouis pleinement.

En dehors de mon activité d’artisan que je partage avec Nadine, ma compagne, et celle de webmaster, j’ai mis également en place quelques side business, tu sais ces activités business loisirs complémentaires qui permettent de générer des revenus en marge de ton activité principale. C’est en parfaite adéquation avec mon souhait d’il y a trois ans de générer des revenus passifs et alternatifs.

Pour me recentrer sur ta question, j’avais déjà eu, il y a quelque temps, l’idée de créer un module qui ferait la part belle à la course quotidienne bien connue : le Quinté+. J’explique les 10 raisons principales en page d’accueil de mon site qui font que je la plébiscite.

Lorsque toi et moi avons décidé conjointement de remanier Les Tontons Parieurs, et de leur offrir une nouvelle vie, très logiquement, j’ai pensé que le moment était venu de développer cette idée que j’ai tout naturellement baptisée Le Quinté de François.

À qui s’adresse précisément ce site ?

Objectivement, Le Quinté de François s’adresse à monsieur et madame tout le monde à partir du moment où la bienveillance est au rendez-vous.

Je m’explique. Toi et moi savons pertinemment que certaines personnes peuvent être très critiques et tenir même parfois tenir des propos insultants (surtout sur les réseaux sociaux d’ailleurs ou les forums). Moi je n’oblige personne à me suivre ni à me lire et je suis suffisamment humble pour ne pas promettre le Quinté dans l’ordre tous les jours ni même promettre quoi que ce soit.

L’accès à mon pronostic quotidien et autre information sur la course du jour est gratuit. Mes préconisations n’engagent que moi. Libre donc à chacun de s’en inspirer ou pas. Tout ça pour dire que la porte du Quinté de François est grande ouverte à partir du moment où vous avez envie de partager avec moi cette passion pour les courses hippiques et plus particulièrement celle du Quinté.

En quoi « le Quinté de François » se démarque-t-il des autres sites consacrés au Quinté ?

On retrouve obligatoirement des similitudes avec d’autres sites, bien sûr. Les partants sont les mêmes, les informations générales sur la course également. La différence majeure c’est que j’affiche clairement et en toute transparence les résultats de mes préconisations. Elles sont d’ailleurs accessibles librement et gratuitement dans un dossier archives disponibles sur le site. Il n’y a donc aucune place à la dissimulation ou à la triche. À savoir aussi que je ne joue que très rarement un ticket de Quinté pour trouver les cinq premiers. La probabilité est trop faible comme chacun le sait pour en faire un cheval de bataille. Parfois, je tente un quarté en 6 chevaux, pour le fun et la petite poussée d’adrénaline que ça procure aussi. Comme il m’est arrivé à plusieurs reprises de faire quelques jolis coups, je mise de temps en temps un billet de 10 €, mais c’est en marge de ma stratégie initiale.

Mes paris de prédilection sont les jeux simples, les jumelés et le 2/4. Je m’essaie également au Multi en 6 au PMU. Pour le moment, ce n’est pas trop mal, mais ce qui est vrai aujourd’hui ne le sera peut-être pas demain, c’est bien connu. Et puis je n’ai pas suffisamment de recul pour en tirer des conclusions pour le moment.

Pour en revenir à ta question, j’ai ouvert officiellement l’accès à ce site le 13 septembre dernier, date symbolique oblige. Je n’avais pas envie de le démarrer avec une page de la permanence de mes jeux passés et déjà bien noircie par les quelques centaines de courses analysées. Je trouvais plus opportun et intéressant de démarrer « Le Quinté de François » avec une page blanche ou presque comme un laborantin ou un cuisinier qui fait ses dosages, ses mélanges et expérimente un tas de choses pour trouver la bonne formule ou la bonne recette.

Je propose donc aux turfistes de vivre en live les expériences, les analyses et les mises au point que je vais réaliser au fil des jours, des semaines et des mois avec l’objectif bien sûr d’offrir à terme un rendement intéressant à la bankroll que j’ai dédiée spécialement à la course du Quinté et pour ce site.

Je publie tous les jours sur « Le Quinté de François » et en toute transparence les paris qui font l’objet de mes recherches, de mes analyses. Je sais pertinemment que leur nombre est beaucoup trop important aujourd’hui.  J’en ai bien entendu conscience. Bien sûr, il ne faut pas jouer l’intégralité de ces suggestions si votre capital ne le permet pas. L’idée, c’est que le turfiste s’approprie les types de paris qui ont grâce à ses yeux et en fonction de son capital également.

Petit à petit, leur nombre va diminuer, mes sélections vont s’affiner et certainement même évoluer afin d’être en phase avec ce que tu m’as appris : moins, mais mieux pour gagner. Mais ce n’est pas à toi que je vais apprendre qu’il faut du temps pour parfaire tout cela. J’insiste sur le principe même de ce site : j’expérimente en live et sans filet.

Mon leitmotiv lorsque j’ai pensé « Le Quinté de François », c’était que chacun puisse se retrouver en moi et je dis cela en toute modestie et beaucoup d’humilité, car comme beaucoup de parieurs, malheureusement, je ne gagne pas tous les jours et je n’ai pas la science infuse. Je ne suis qu’un turfiste passionné qui cherche à faire fructifier au mieux son capital et qui souhaite partager avec d’autres passionnés ses recherches et son quotidien de parieur. C’est un pari audacieux à relever certes, mais je suis de ceux qui aiment les défis.

On sait les turfistes friands de sélections, mais aussi de méthodes ou de systèmes hippiques, proposeras-tu le fruit de tes propres recherches et découvertes dans l’avenir ?

J’ai déjà répondu partiellement à ta question, je crois, mais pour compléter ma réponse, effectivement JP, j’ai déjà en tête et même dans les tiroirs plusieurs idées pour faire évoluer ce site Internet. Je préfère rester discret et ne pas trop en dire aujourd’hui, mais si tout se déroule comme je le souhaite, je mettrai à la disposition des turfistes intéressés et sous différentes formes mes connaissances, certaines de mes expériences et mes recherches testées et éprouvées. « Le Quinté de François » est perfectible à souhait, j’ai vraiment de quoi m’éclater !

Mais encore une fois, ce n’est pas à toi que je vais apprendre JP qu’il faut du temps, de la patience et de la persévérance pour faire connaître un site web consacré aux paris et de surcroît aux paris hippiques. Le Quinté de François ne fera pas exception à cette règle d’autant plus que je le démarre de zéro, avec une audience embryonnaire pour le moment et que je vais devoir séduire un par un les turfistes débutants, amateurs ou un peu plus expérimentés afin qu’ils m’accordent leur confiance et leur fidélité. J’invite d’ailleurs tous celles et ceux qui apprécient ma démarche et mon travail à partager le lien de ce site et à le faire connaître à d’autres turfistes passionnés.

Les Tontons Parieurs

Site Internet : https://le-quinte-de-francois.fr/